[Le clin d’œil psycho] #1 : mieux vivre son confinement grâce au retour d'expérience des détenus

@LES FOYERS CONFINES

Sandie Burdeau est psychologue carcérale depuis 10 ans et a rejoint l'équipe du Programme Devenirs à ses débuts, en 2016. Cette semaine, elle nous livre ses conseils basés sur son expérience auprès des personnes privées de liberté et sur la psychologie traumatique, pour mieux vivre le confinement.


Chers lecteurs,

Nous vivons depuis le 17 mars une situation de confinement qui peut, par certains de ses aspects, être apparentée à une situation de privation de liberté, dans un contexte plus général de stress, lié à la pandémie.

Voici quelques conseils pour mieux vivre son confinement, inspirés par les patients rencontrés en détention, privation de liberté à l’extrême.

  • Garder un rythme : en ne décalant pas trop ses horaires, en continuant à se lever à heure fixe. En gardant une alternance semaine/week-end (varier ses activités).

  • Se faire un « emploi du temps » : activités effectuées tous les jours comme un peu d’activité physique, activités de loisirs, prises de nouvelles des proches, écouter les informations…

  • S’aérer : dans son jardin ou faire une balade, tout en respectant les restrictions, évidemment.

  • Se donner un but sur cette période : trouver un but personnel, si possible réalisable (se remettre à la musique, faire les quelques travaux que l’on retarde sans cesse…).

Cette situation peut être vécue différemment par chacun, du simple stress à de véritables angoisses.

S’il est important de s’informer dans la situation actuelle, il est conseillé de limiter les temps d’information à une ou deux fois par jour et si possible, pas avant le coucher, le traitement de l’information par les médias étant fortement anxiogène.

Afin de gérer le stress, voici quelques exercices, inspirés des thérapies en psychotraumatisme :

  • Respirer par le ventre

Commencez par deux respirations profondes, lentes. Puis, respirez tranquillement en gonflant le ventre à l’inspiration et en le vidant à l’expiration. 6 respirations, à faire 3 fois par jour.

  • Isoler les pensées négatives

Visualisez un contenant (un coffre, une boîte…), avec une fermeture bien solide ! Quand l’image est nette dans votre esprit, vous pouvez y enfermer toutes vos pensées négatives. Vous pouvez continuer vos activités, tout en sachant que vous vous occuperez des ces pensées négatives plus tard.

Enfin, il faut rappeler que l’isolement aggrave le vécu de stress ou d’angoisse. Il est donc important de parler régulièrement à une personne proche ou à un professionnel de ce que l’on vit et de ce que l’on ressent.

J’espère que ces conseils vous aideront,

A très bientôt,

Sandie

0 vue

Les Foyers Matter Montélimar

Siège administratif

53, Place du Fust - CS 70173

26204 Montélimar cedex

Tél : 04 75 92 08 20

Fax : 04 75 92 08 29  

e-mail : matter.montelimar@wanadoo.fr

Les Foyers Matter Lyon:

Programme Devenirs

7 rue Marc-Antoine Petit, 69002 Lyon !

Tél : 06 61 15 38 94

Bénévolat : 07 84 15 92 21

e-mail :programmedevenirs@lesfoyersmatter.fr

 

Accueil MNA

44 Cours du Dr Long 69003 Lyon

Tel: 06 61 15 38 94

© Les Foyers Matter 2020

Les Foyers - Matter Romans

5, rue louis le Cardonnel

26100 Romans sur Isère

Tél : 04 75 02 67 98

Fax : 04 75 05 21 60

e-mail : f-e-r@wanadoo.fr